Commencer Maintenant

Dropshipping budget : combien doit-on investir pour se lancer en dropshipping ?

Le dropshipping : un budget théoriquement nul

Dans l’imaginaire collectif, lancer une boutique de dropshipping ne coûte rien. Pour comprendre cette idée, il faut revenir à la définition du dropshipping. En drop, contrairement à d’autres formes de e-commerce plus classiques, vous n’achetez aucun stock. Lorsqu’un internaute passe une commande sur votre site, vous la repassez immédiatement auprès de votre fournisseur. Ainsi, vous n’avez aucun investissement de votre poche : vous payez la commande de votre client avec l’argent qu’il vous a versé et vous empochez votre marge, pour votre bénéfice ou pour la réinvestir dans votre business.

Le dropshipping apparaît alors pour les investisseurs comme un cercle vertueux, capable de s’auto-alimenter. Peu importe l’étape : lancement, scale, acquisition… Le dropshipping s’auto-finance constamment, et demande donc un budget nul.

Cette théorie se heurte cependant à deux réalités. La première, c’est qu’il existe des coûts fixes desquels vous devrez vous affranchir pour être en mesure de lancer votre business. La seconde, c’est que prévoir un budget pour le lancement de sa boutique de dropshipping vous permettra de générer des revenus bien plus rapidement. La question du budget en dropshipping est donc très importante. Combien doit-on investir pour se lancer ?  

 

Les coûts à prévoir dans votre budget de dropshipping

La question du budget en dropshipping se pose donc à chaque nouvelle boutique que vous allez lancer. Il existe un montant minimal (de quelques euros pour les plus débrouillards), mais tout dépendra de comment vous souhaitez diriger votre business. Etudions ensemble les différents coûts inhérents au lancement d’une boutique.


L’hébergement de votre site web, le nom de domaine et le CMS

Une des premières dépenses à prendre en compte dans votre budget de dropshipping, c’est celui de votre infrastructure technique. Je pars du principe que tout le monde a un ordinateur : si ce n’est pas le cas, sachez qu’il faudra le rajouter à votre budget !

En dehors de cet aspect purement matériel, il existe des coûts inévitables. Pour faire tourner une boutique de dropshipping, il vous faudra un site web fonctionnel. Un site web suppose plusieurs dépenses : la réservation du nom de domaine (environ 8 euros), l’hébergement (entre 50 et 60 euros pour un hébergement premier prix chez OVH ou O2Switch) sont inévitables.

Si vous êtes débrouillard ou si vous avez déjà eu l’occasion de faire des sites web, vous pourrez utiliser Wordpress et Woocommerce pour développer votre boutique de dropshipping. Ce CMS ne vous coûtera pas un euro : voilà un poste de dépense en moins dans votre budget. Mais si vous souhaitez aller plus vite et vous tourner vers des solutions pensées pour le dropshipping, un CMS comme Shopify coûtera 30 euros par mois. Bonne nouvelle cependant : cela couvrira aussi les frais d’hébergement, compris dans la formule. Découvrez ma sélection de CMS pour le e-commerce

On voit donc comment la dépense technique peut impacter votre site : le coût minimal sera d’environ 60 euros par an, mais la vraie dépense pourra être de 360 euros.

 

Les outils et plug-ins pour votre boutique

Ce budget est un budget optionnel. Si vous souhaitez créer un site parfaitement fonctionnel, ajoutés de nouvelles features ou bénéficier d’un thème particulier, il faudra probablement débourser quelques euros pour acheter des licences.

Encore une fois, sur Wordpress, on peut trouver de nombreux plug-ins et des thèmes efficaces qui ne vous coûteront rien. Yoast SEO, par exemple, vous aidera à travailler votre référencement naturel gratuitement. Il existe une version premium payante, mais que rien ne vous oblige à acheter.

Sur d’autres solutions, comme Shopify encore une fois, l’ajout de fonctionnalités supplémentaires ou l’achat d’un thème peut vous coûter quelques dizaines ou quelques centaines d’euros. Là encore, le budget à prévoir est donc variable et dépendra de vos besoins.

 

La publicité en ligne : un budget essentiel en dropshipping

Un budget de dropshipping sur lequel vous ne pouvez pas vous permettre de faire une impasse est le budget dédié à la publicité, sur Facebook et Google notamment. Une fois que votre boutique sera installée et bien en place, les revenus qu’elle génèrera pourront être réinvestis en publicité : on arrivera donc à ce stade du cercle vertueux où votre business s’auto-finance.


Mais en attendant cet état de grâce, il vous faudra investir de votre poche. La publicité en ligne vous permettra de trouver vos premiers clients et de réaliser vos premières ventes. Il s’agit d’une dépense quotidienne, parfois importante, mais dont on ne peut pas se passer. Sans publicité et à moins d’une idée révolutionnaire, votre site mettra des mois à se faire connaître via les réseaux sociaux ou le référencement naturel. La publicité est donc indispensable pour lancer votre boutique.

 

L’avantage, c’est que ce budget dépendra de vous et de ce que vous pouvez vous permettre. J’accompagne plusieurs étudiants dans mes séances de coaching et je sais bien que tout le monde ne peut pas se permettre de dépenser 100 euros chaque jour pour de la publicité sur Facebook. La bonne nouvelle, c’est que parfois 2 euros suffisent à générer quelques ventes et faire décoller une boutique. Vous pouvez réinvestir l’argent de vos premières ventes pour augmenter vos dépenses publicitaires, toucher plus de clients et ainsi de suite.

Le budget de dropshipping dédié à la publicité est donc indispensable, mais son montant variable. Plus vous pouvez investir et plus rapide sera le décollage de votre business.

 

Contenus marketing, assets et identité de marque

Ce budget n’est pas vital pour votre dropshipping : avec un peu de temps et de débrouille, vous pourrez vous en tirer sans débourser un seul centime.

Tous les business qui existent en ligne doivent produire des contenus : articles de blog pour le site, visuels pour les publicités, posts pour les réseaux sociaux… Si vous souhaitez toucher des gens et les convertir en clients, il vous faut un support pour ce faire : c’est le contenu.

Encore une fois, avec Canva, Word et Facebook, vous pouvez créer de très bons contenus sans avoir à faire appel à des designers, des photographes, des rédacteurs… Mais prévoir un budget pour cela, c’est l’assurance d’avoir un travail de qualité tout en économisant votre temps à défaut d’économiser votre argent !

 

Commissions et coût de fonctionnement de votre dropshipping

Peu importe que vous utilisiez Shopify, Wordpress ou Webflow : si vous faites tourner un e-commerce, une commission vous sera demandée à chaque vente réalisée. La plupart des outils vous prendront 2% sur le prix de vente total. De plus, à chaque commande, il faudra aussi penser à d’autres coûts : l’achat du produit auprès de votre fournisseur, les taxes appliquées, la TVA…

Si vous avez bien préparé le terrain, vous aurez déjà calculé ces coûts. A chaque vente, le chiffre d’affaires généré devrait les couvrir tout en générant une marge supplémentaire. Mais j’ai accompagné suffisamment d’étudiants pour savoir que les erreurs, surtout lorsqu’on en est à sa première boutique de dropshipping, sont nombreuses : on n’analyse pas forcément tous les coûts à venir correctement. Se constituer un petit budget de sécurité pour palier ces erreurs de lancement est une assurance pour vous et votre boutique. Je ne saurais trop vous conseiller d’en prévoir un !


Dropshipping budget : maîtrisez-le avec ma formation en ligne

Nous avons donc fait le tour des dépenses qu’il faudra prévoir avec votre budget dropshipping. Vous l’aurez compris : si vous êtes à l’aise et que vous maîtrisez déjà le web, avec quelques dizaines d’euros vous pouvez lancer une boutique qui sera en mesure de décoller.

Mais si vous êtes un débutant, il est préférable de prévoir un budget un peu plus conséquent : cela vous facilitera la tâche en vous donnant accès à des outils plus faciles à prendre en main, tout en vous sécurisant et en vous aidant à trouver des clients. In fine, le montant que vous souhaitez investir dans votre e-commerce dépend entièrement de vous, de vos objectifs et de vos moyens : vous êtes la personne la mieux placée pour savoir ce qui vous convient.

Mais sachez tout de même que vous n’êtes pas seul dans cette aventure : avec ma formation en dropshipping entièrement gratuite, j’ai déjà accompagné de nombreux étudiants dans le lancement de leurs premières boutiques. L’objectif que nous nous fixons ? Générer un revenu mensuel suffisamment important pour atteindre l’indépendance financière.

Si vous suivez cette formation, je vous offrirai aussi deux heures de coaching personnalisé : ensemble nous discuterons de ce qui fait votre business et des problématiques auquel il est aujourd’hui confronté. Chaque boutique est unique et mérite qu’on lui accorde une attention particulière. Alors n’hésitez plus et rejoignez vous aussi l’aventure du dropshipping !


Tous nos articles